Explorez la première base de données sur le cinéma
intégralement en français

L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk roi du Cambodge

  • Note du film
  • Partager sur
Pas encore de commentaire
L’histoire de Norodom Sihanouk est celle du peuple khmer pris dans les tourments du XXe siècle. Sous nos yeux, une jeune troupe d’orphelins ranime la mémoire silencieuse des années sombres, au milieu d’un décor sommaire : une chaise en bois pour trône, une pièce de tissu en guise de palais. C’est là toute la beauté d’évocation du spectacle de Georges Bigot (d’après la mise en scène originale d’Ariane Mnouchkine) qui, sous une forme vivante et bouleversante, montre un peuple tentant de se reconstruire. Retrouvant les traditions et arts de la scène d’avant la tragédie, il ravive des drames trop longtemps passés sous silence et nous permet d’assister à la naissance d’une troupe. En 1984, Hélène Cixous, bouleversée par son voyage dans un Cambodge en pleine tourmente, mettait péniblement des mots sur l’horreur du génocide en écrivant sa « tragédie élisabéthaine contemporaine », pour reprendre les mots de Georges Bigot, L’Histoire Terrible mais Inachevée de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge, pièce qu’Ariane Mnouchkine portera sur scène avec les comédiens du Théâtre du Soleil l’année suivante. Dans la salle, se trouve alors Ashley Thompson, depuis devenue professeure associée à la School of Fine Art, History of Art and Cultural Studies de l’Université de Leeds, spécialiste de l’histoire culturelle khmère. Sous son impulsion, depuis 2007, le Théâtre du Soleil travaille à la recréation en khmer de cette pièce avec les apprentis comédiens du Phare Ponleu Selpak de Battambang. Cette fois, ce sont donc les descendants des victimes des Khmers rouges eux-mêmes qui viennent nous conter l’histoire douloureuse et chaotique du peuple cambodgien, pris dans les tourments du 20e siècle. A travers les indications scéniques de Georges Bigot (comédien de la pièce originale d’Ariane Mnouchkine), à travers aussi des jeux d’improvisation, de traduction et de réappropriation autour de la poésie d’Hélène Cixous, dans cette dynamique spéculaire du proche et du lointain, c’est la dure conquête de la mémoire et de l’identité qui se joue sous nos yeux.
  • Entrées en salle NC
  • Sortie vente 1 octobre 2019
  • Casting 3
  • DVD Blu Ray 1
  • Photos 0
Des erreurs ? Données incomplètes ?

Nous mettons beaucoup de soin à alimenter ce site, mais il se peut que certaines erreurs se soient glissées sur cette page, ou que certaines nous aient échappés

Vous pouvez nous aider à améliorer cette fiche de film en utilisant le formulaire de contact

Hello John Doe, merci de vous identifier
Connexion
Utiliser votre compte Facebook ou Twitter
Vous n'avez pas encore de compte ?
Créer un compte tout de suite